Dulbea - Département d'économie appliquée de l’ULB. ULB - Université Libre de Bruxelles

Publications


Articles/Livres


Upstreamness, Wages and Gender: Equal Benefits for All?

2021-07-13

Gagliardi, N., Mahy, B., & Rycx, F.

British Journal of Industrial Relations, 59 (1), 52-83 (2021)

Wage Discrimination Based on the Country of Birth: Do Tenure and Product Market Competition Matter?

2021-07-13

Fays, V., Mahy, B., Rycx, F., & Volral, M.

Applied Economics, 53 (13), 1551-1571 (2021)

Policy papers


Généralisation de l’Éducation à la Vie Relationnelle, Affective et Sexuelle (EVRAS) en Région bruxelloise francophone : à quelle échelle de temps et à quel coût ?

2021-07-05

Duchêne, C., Lannoo, A., Fontaine, M.,  Godin, I., & Tojerow, I.
Rapport Dulbea N°21.02 (2021)

Cette recherche en économie de la santé est menée conjointement par le centre de recherche « Approches sociales de la Santé » de l’École de Santé Publique (ESP) et le Département d’économie appliquée de l’ULB (DULBEA). Elle propose la définition de cadres de référence et l’évaluation économique de la généralisation de l’Éducation à la Vie Relationnelle, Affective et Sexuelle (EVRAS) dans l’enseignement obligatoire bruxellois francophone sur une période de cinq ans.

Tout d’abord, la recherche a identifié les stratégies de généralisation pour ensuite réaliser les projections budgétaires de ces dernières. Un simulateur a été développé afin de calculer les estimations de budget mais aussi pour répondre à d’éventuelles demandes de modifications proposées par certains acteurs concernés et/ou nécessaires au vu du budget disponible.

Etude des conditions budgétaires liées à la mise en place d’un dispositif ‘Territoire Zéro Chômeur de longue durée’ (TZCLD) en Région de Bruxelles-Capitale

2021-05-04

Fontaine, M., Rennoir, M., & Tojerow, I.
Rapport Dulbea N°20.01

Policy briefs


Généralisation de l’Education à la Vie Relationnelle, Affective et Sexuelle en Région bruxelloise francophone : à quelle échelle de temps et à quel coût ?

2021-07-08

Duchêne, C., Fontaine, M., Godin, I., Lannoo, A., & Tojerow, I.
Policy brief N°21.08

Dans sa déclaration de politique générale de 2019-2024, la Commission Communautaire Française (COCOF) a affirmé son ambition de poursuivre la généralisation de l’Education à la Vie Relationnelle, Affective et Sexuelle (EVRAS). L’étude résumée dans ce policy brief tente d’obtenir une programmation budgétaire réaliste de cette généralisation pour les cinq prochaines années. Elle est organisée en deux parties. La première propose trois stratégies de mise en œuvre de la généralisation des animations EVRAS en milieu scolaire bruxellois francophone, à savoir un modèle minimal, un modèle intermédiaire ainsi qu’un modèle idéal. La deuxième partie propose quant à elle une évaluation des coûts engendrés par chacun de ces modèles durant cinq années, à partir de projections de population d’élèves, d’animations, etc. et d’une liste précise des coûts engendrés par les animations.

Les conséquences inattendues de la supervision de la recherche d’emploi : invalidité au lieu d’emploi ?

2021-06-08

Dejardin, B., De Brouwer, O., Leduc, E., & Tojerow, I.
Policy brief N°21.07

En 2004, la Belgique a mis en œuvre, comme plusieurs autres pays de l’OCDE, une réforme du système de l’assurance chômage. Les nouvelles mesures introduites consistaient à implémenter des exigences en matière de recherche d’emploi et à superviser la recherche d’emploi des chômeurs de longue durée.  Cette réforme était destinée aux demandeurs d’emploi de moins de 49 ans. Cette implémentation permet d’étudier l’impact qu’a la supervision de la recherche d’emploi sur les bénéficiaires de l’assurance chômage grâce à une régression sur discontinuité, sur un espace de 3 ans. Il s’agit de regarder la différence entre les chômeurs de longue durée de moins de 49 ans, le groupe traitement, et les chômeurs de longue durée de plus de 49 ans, le groupe contrôle, en matière d’emploi, de chômage mais aussi en matière de participation à l’assurance invalidité et d’autre programme de bien-être social. Les auteurs trouvent un effet positif à court-terme de la supervision de la recherche du travail sur l’emploi, et un important effet indirect de long-terme de cette supervision sur l’inscription à l’assurance invalidité. Les résultats montrent que l’implémentation du suivi de la recherche d’emploi pourrait expliquer l’augmentation du taux d’invalidité parmi les chômeurs. Ils estiment qu’entre 2007 et 2012, la supervision de la recherche d’emploi a baissé les transferts agrégés d’assurance chômage de 7,8% et augmenter les transferts agrégés de l’assurance invalidité de 6,6% pour les individus entre 40 et 49 ans. L’article tente de décrire de manière compréhensive les manières dont la surveillance de la recherche de travail affecte les bénéficiaires de l’assurance chômage et de décrire aussi les effets sur l’invalidité.