Dulbea - Département d'économie appliquée de l’ULB. ULB - Université Libre de Bruxelles

Publications


Policy briefs


Généralisation de l’Education à la Vie Relationnelle, Affective et Sexuelle en Région bruxelloise francophone : à quelle échelle de temps et à quel coût ?

2021-07-08

Duchêne, C., Fontaine, M., Godin, I., Lannoo, A., & Tojerow, I.
Policy brief N°21.08

Dans sa déclaration de politique générale de 2019-2024, la Commission Communautaire Française (COCOF) a affirmé son ambition de poursuivre la généralisation de l’Education à la Vie Relationnelle, Affective et Sexuelle (EVRAS). L’étude résumée dans ce policy brief tente d’obtenir une programmation budgétaire réaliste de cette généralisation pour les cinq prochaines années. Elle est organisée en deux parties. La première propose trois stratégies de mise en œuvre de la généralisation des animations EVRAS en milieu scolaire bruxellois francophone, à savoir un modèle minimal, un modèle intermédiaire ainsi qu’un modèle idéal. La deuxième partie propose quant à elle une évaluation des coûts engendrés par chacun de ces modèles durant cinq années, à partir de projections de population d’élèves, d’animations, etc. et d’une liste précise des coûts engendrés par les animations.

Les conséquences inattendues de la supervision de la recherche d’emploi : invalidité au lieu d’emploi ?

2021-06-08

Dejardin, B., De Brouwer, O., Leduc, E., & Tojerow, I.
Policy brief N°21.07

En 2004, la Belgique a mis en œuvre, comme plusieurs autres pays de l’OCDE, une réforme du système de l’assurance chômage. Les nouvelles mesures introduites consistaient à implémenter des exigences en matière de recherche d’emploi et à superviser la recherche d’emploi des chômeurs de longue durée.  Cette réforme était destinée aux demandeurs d’emploi de moins de 49 ans. Cette implémentation permet d’étudier l’impact qu’a la supervision de la recherche d’emploi sur les bénéficiaires de l’assurance chômage grâce à une régression sur discontinuité, sur un espace de 3 ans. Il s’agit de regarder la différence entre les chômeurs de longue durée de moins de 49 ans, le groupe traitement, et les chômeurs de longue durée de plus de 49 ans, le groupe contrôle, en matière d’emploi, de chômage mais aussi en matière de participation à l’assurance invalidité et d’autre programme de bien-être social. Les auteurs trouvent un effet positif à court-terme de la supervision de la recherche du travail sur l’emploi, et un important effet indirect de long-terme de cette supervision sur l’inscription à l’assurance invalidité. Les résultats montrent que l’implémentation du suivi de la recherche d’emploi pourrait expliquer l’augmentation du taux d’invalidité parmi les chômeurs. Ils estiment qu’entre 2007 et 2012, la supervision de la recherche d’emploi a baissé les transferts agrégés d’assurance chômage de 7,8% et augmenter les transferts agrégés de l’assurance invalidité de 6,6% pour les individus entre 40 et 49 ans. L’article tente de décrire de manière compréhensive les manières dont la surveillance de la recherche de travail affecte les bénéficiaires de l’assurance chômage et de décrire aussi les effets sur l’invalidité.

Effet de l’endettement des ménages sur leur consommation : étude empirique microéconomique basée sur les données belges HFCS

2021-04-20

Dejardin, B., Du Caju P., Périlleux G., Rycx F., & Tojerow I.
Policy brief N°21.06

L’étude de Du Caju et al. (2021) porte sur la relation potentiellement non-linéaire entre l’endettement des ménages et leur consommation, entre 2010 et 2014 en Belgique, et est basée sur les deux premières vagues de l’enquête « Household Finance and Consumption Survey ». Elle conclut que l’endettement des ménages a un effet négatif sur leur consommation, et cela même en l’absence de choc négatif sur leurs actifs. De plus, cette relation négative semble être liée à la soutenabilité quotidienne de la dette, plutôt qu’à sa soutenabilité globale. Pour étudier le caractère potentiellement non-linéaire de cette relation, les auteurs ont recours à une analyse par seuil. Les résultats de cette analyse suggèrent que les ménages ne devraient pas dépasser un seuil de 30% de leur ratio du service de la dette sur le revenu, car cela entrainerait une réduction importante de leur consommation. Cet effet semble être le résultat d’un arbitrage entre le logement et la consommation et semble être plus prévalent parmi les foyers les plus fragiles.

La santé mentale des Bruxellois : quelles sont les besoins de la « première ligne » et comment améliorer la collaboration entre métiers, entre structures et entre lignes ?

2021-04-12

De Greef, V., Fontaine, M., López-Forés, L., Mahieu, C., Solar, L., & Tojerow, I.
Policy brief N°21.05

Dans le contexte de la communautarisation des soins en santé mentale et de la constitution d’un réseau cohérent de soins de première ligne à Bruxelles suite à la « réforme 107 », la Commission communautaire française (COCOF) a désiré innover dans le choix des politiques qu’elle souhaite mettre en œuvre. Pour ce faire, elle a commandité cette étude pour affiner et objectiver les besoins en santé mentale de première ligne de la population bruxelloise et obtenir des recommandations en partant d’une étude de terrain approfondie auprès de professionnels établis à Anderlecht. Cette recherche opte pour une logique de territorialisation de la santé mentale (par quartier) et propose une analyse multidisciplinaire (sociologique, économique et juridique).

Does education raise productivity and wages equally? The moderating role of age and gender

2021-03-26

Kampelmann, H., Rycx, F., Saks & Tojerow, I.
Policy brief N°21.04

Wage inequalities are argued to be associated with a difference in the education and productivity of workers: workers with a higher education earn higher wages ceteris paribus because they are more productive. However, this explanation has been challenged by empirical and theoretical research on labour markets. Recent literature has found other mechanisms that explain pay inequality such as distinct social processes or firms’ strategies to address market distortions. The abundance of theories is, nevertheless, not matched by a corresponding body of empirical literature. This paper seeks to fill the gap by analysing Belgian linked panel data. Findings show that educational level has a higher impact on productivity than on wages. It is especially pronounced in the case of younger and female workers. This empirical paper, thus, finds evidence of the effect of workers’ gender and age on the (mis)alignment of wages across educational groups. In addition, the authors argue that female low-income workers are more affected by labour market regulations such as minimum wage requirements or unemployment benefits.

Where did you come from, where did you go?”: How work characteristics before sick absenteeism might predict duration of leave and future job prospects

2021-03-23

López-Forés, L., & Tojerow, I.
Policy brief N°21.03

There exists a body of literature which individually identifies job characteristics determining longer sick absences. To date, however, these factors have not been considered simultaneously to draw trajectories on individuals’ employment perspectives. This study uses an exhaustive dataset compiling Belgian social security data which identifies individuals on sick leave and their potential transitions to other (in)active statuses. Advanced survival methods are used to identify workers more at risk of long-term work incapacity and to draw trajectories depending on different exit routes (i.e. (un)employment, career break, retirement, etc.). The authors complement the findings by analysing job prospects through an event study. The evidence shows that workers with relative higher job stability and those working for employers with higher reallocation capabilities returned to work more quickly. Conversely, workers in the health care and education sectors stayed away longer from the labour market. This extends previous findings on how sick presenteeism (going to work despite feeling ill) and the difficulty to spare workload can aggravate sicknesses. The final contribution of this paper was to find evidence that workers reduce their volume of work and revenue after a period of at least 6 months on sick leave. Diverging effects were found depending on the type of worker: low-skilled and part-time workers were less affected.

Les Effets des Titres-Services sur la Création d’Emplois, l’Officialisation d’Activités Informelles et la Santé des Travailleuses

2021-03-05

Dabin, B., Leduc, E., & Tojerow, I.
Policy brief N°21.02

Quels sont les impacts des subsides pour les services domestiques sur le marché du travail ? Malgré la popularité grandissante de ce type d’aides à l’emploi, les analyses empiriques sur leur efficacité sont encore lacunaires. Dans cette veine, le présent article s’intéresse à évaluer l’impact du système des titres-services en Belgique, programme instauré en 2004 et représentant un coût brut de 2 milliards d’euros par an en 2013. Les auteurs ont réalisé la première analyse économétrique des effets de ces subsides sur les travailleurs concernés, en utilisant des données de niveau microéconomique sur la population des femmes ayant participé au programme entre 2004 et 2015. Ils en tirent trois résultats principaux. Premièrement, l’étude démontre l’efficacité du système des titres-services sur l’emploi (déclaré) des participantes. Ce résultat découle cependant exclusivement d’emplois subsidiés, le programme ne servant pas de tremplin vers des activités non-subsidiées. Deuxièmement, une baisse durable de la probabilité d’être au chômage ou inactives est démontrée pour les travailleuses titres-services, ce qui suggère l’efficacité du système quant à la réduction du chômage et la mise en conformité d’activités auparavant informelles. Enfin, les auteurs mettent en évidence l’impact négatif du système des titres-services sur la santé des participantes, celui-ci augmentant considérablement leur probabilité de tomber en incapacité de travail. À ce titre, il est recommandé d’instaurer des mesures afin de mieux préserver la santé des travailleuses concernées et, simultanément, limiter un l’impact budgétaire lié à l’accroissement des dépenses en assurance maladie-invalidité.

Nommés ou élus ? Comment le mode de désignation des bourgmestres influence la criminalité locale

2021-02-04

Dabin, B., Tojerow, I. & Colombo, A.
Policy brief N°21.01

Le système électoral des bourgmestres influence-t-il leur politique de mise à disposition de biens publics ? Une nouvelle étude de Colombo & Tojerow (2020) tend à donner des éléments de réponse à cette question dans le cas précis des mesures prises pour la sécurité des habitants des communes belges. En exploitant la réforme de 2005 ayant introduit l’élection directe du bourgmestre en Wallonie, les auteurs analysent l’effet de cette mesure sur la criminalité en comparaison avec les régions flamande et de Bruxelles-Capitale, où le bourgmestre est encore nommé sur décision du conseil communal.
Dans un premier temps, les auteurs mettent en évidence que l’instauration de l’élection directe des bourgmestres wallons a diminué le taux de criminalité d’entre 4,9% et 5,7%. Ce résultat peut s’expliquer par le fait que la réforme de 2005 a accru la concurrence politique entre candidats ainsi que leur responsabilité envers les électeurs, ce qui a engendré une hausse des mesures prises pour contrer la criminalité. En outre, une concurrence électorale plus forte a également provoqué un contrôle plus strict des bourgmestres sur les actions du chef de corps de police couvrant leur commune. Dans un second temps, les auteurs s’intéressent à l’effet de la taille d’une zone de police sur cette diminution de la criminalité. La majorité des zones de police belges s’étendant sur plusieurs communes, le mandat de chef de police se voit souvent partagé entre plusieurs bourgmestres. Les auteurs démontrent que la baisse de la criminalité observée est significativement plus faible pour les communes dans cette situation. En outre, l’analyse révèle que la baisse de l’effet de la réforme sur la criminalité est particulièrement prononcée lorsque les bourgmestres des communes constituant une zone de police sont issus de partis politiques différents. Ceci indique que plus une zone de police comprend un nombre important de communes, moins les électeurs sont capables de tenir leur bourgmestre responsable, ce qui tend à diminuer les effets de la réforme sur le maintien de l’ordre.

Dépenses et financement du système de pensions : quels aspects communautaires ?

2020-12-08

Dabin, B., Bayenet, B., & Fontaine, M.
Policy Brief N°20.05

Dans le contexte actuel où le futur du système de pensions, et en particulier sa soutenabilité, est largement discuté et débattu, cet article s’intéresse à cette problématique d’un point de vue communautaire. Si les compétences en matière de pensions sont encore fédérales en Belgique, les auteurs démontrent sur trois niveaux que les enjeux communautaires qui en découlent n’en sont pour autant pas négligeables.
Dans un premier temps, l’étude s’intéresse aux conséquences budgétaires d’une hypothétique régionalisation des compétences des pensions, en lien avec les divergences politiques croissantes entre le Nord et le Sud du pays en cette matière. Les auteurs démontrent que si telle mesure était mise en place, la Flandre et la Région de Bruxelles-Capitale bénéficieraient d’un excèdent budgétaire au détriment de la Wallonie. Une analyse des mécanismes actuels de responsabilisation des entités fédérées est abordée dans un second temps. Si ceux-ci ont pour objectif de limiter la charge budgétaire pour le fédéral dans le paiement des pensions des fonctionnaires des communautés et régions, l’analyse ici présentée montre qu’ils sont largement insuffisants et ce en particulier dans un contexte de vieillissement de la population. Dans un troisième temps, les auteurs indiquent que des décisions fédérales en matière de pensions peuvent avoir des conséquences significativement différentes en fonction des régions. Ceci est démontré par l’incitant au développement d’un second pilier dans les pouvoirs locaux bénéficiant presque exclusivement aux administrations flamandes.

The State of Mental Health in Brussels

2020-12-04

Fontaine, M., López-Forés, L., Tojerow, I.,  Mahieu, C., Solar, L.,  De Greef, V.
Policy Brief N°20.04

In the last decade, the prevention and treatment of mental illnesses has come to the forefront of public policymaking as government awareness of the issue has increased. In Belgium, according to the 2013 Health Interview Survey, 4 out of 10 inhabitants in Brussels reported that they suffer from a mental illness. The Belgian government is currently implementing the “reform 107” to improve the provision of mental health services. This interdisciplinary study aims to identify the needs on the “front line” of mental health services by focusing on one specific municipality of Brussels: Anderlecht. The study includes three sections: sociological, economic and legal. The sociological section uses a bottom-up approach with a method of group analysis to obtain direct testimonies from professionals working in the field of mental health services. Using their testimonies, the team of researchers introduces a toolbox of recommended solutions. The economic section quantifies the proposed solutions and extrapolates the results to the rest of the municipalities in the Brussels-Capital Region. Finally, the legal section links these solutions to Belgian legislation to make them politically feasible.

Coût de l’enfant pour la carrière des femmes et comment le congé paternité peut aider

2020-10-15

L’article résumé dans cette note offre une vue complète de l’impact des enfants sur la carrière des femmes. Pour ce faire, celui-ci s’appuie sur les études précédentes qui mettent en évidence l’impact de la maternité sur les inégalités de genre sur le marché du travail, souvent appelé coût de l’enfant ou « child penalty » en anglais (Kleven et al, 2019). Les deux auteurs sont les premiers à évaluer dans le contexte belge ce coût des enfants pour la carrière des femmes : celui-ci représente une diminution de 43% des revenus des mères jusqu’à 8 ans après la première naissance. Aucune diminution similaire n’est observée chez les pères. Dans un second temps, les auteurs démontrent l’existence d’un autre coût lié à la présence d’enfants dans le ménage. Il ressort de leur étude que les mères belges ont davantage tendance que les pères à se trouver en incapacité de travail après la naissance leur premier enfant. Cet écart se maintient à long terme et tend à s’amplifier avec le nombre d’enfants qui composent la famille. Ceci laisse suggérer que ce phénomène pourrait être la conséquence d’une organisation familiale préjudiciable pour la carrière et la santé des femmes. Pour finir, l’article met en exergue qu’accorder un congé de paternité de deux semaines permet de réduire sensiblement les coûts liés à la présence d’enfants. En utilisant une réforme législative de 2002, les chercheurs démontrent que l’introduction d’un congé de paternité a réduit de 21% le temps que les mères ont passé en incapacité de travail sur une période de 12 ans.

The “Other” Child Penalty: Work Disability after Motherhood and How Paternity Leave Can Help

2020-10-08

The paper summarized here provides a comprehensive view on how having children impacts a woman’s professional career. As such, it builds on existing studies that highlight the impact of motherhood on gender inequalities in the labor market, often called “child penalties” (Kleven et al, 2019). These two researchers are the first to evaluate the child penalty in the Belgian context, which amounts to a 43% long-run reduction in their earnings for women up to 8 years after the birth of their first child. The study also highlights the existence of “another” child penalty by showing that Belgian mothers are also more likely than fathers to experience work disability after entering parenthood. This long-run gap in work disability prevalence tends to increase with the number of children, suggesting that it could result from family arrangements detrimental to women. Finally, the authors show that the provision of a two-week paternity leave can help lessen these “child penalties”. By exploiting a legislative reform in 2002, the researchers demonstrate that the introduction of paternity leave reduced the time spent by mothers on disability insurance by 21% over a period of 12 years.

Étude des conditions budgétaires liées à la mise en place d’un dispositif ‘Territoire Zéro Chômeur de longue durée’ (TZCLD) en Région de Bruxelles-Capitale

2020-01-01

Au lendemain du transfert de compétences en matière d’emploi réalisé dans le cadre de la sixième réforme institutionnelle de l’État (2012-2014), les trois Régions ont initié une réforme en profondeur de leurs systèmes d’aides à l’emploi. Á l’instar de la Région wallonne, la Région de Bruxelles-Capitale a privilégié une politique d’emploi basée essentiellement sur des mesures d’activation octroyées sur la base du lieu de domicile des bénéficiaires dans l’optique de sortir rapidement les résidents bruxellois de l’inactivité. Expérimenté en France depuis les années 2016-2017, le dispositif public ‘Territoire Zéro Chômeur de longue durée’ (TZCLD) s’inscrit dans cette perspective d’activation des demandeurs d’emploi (fortement) éloignés du marché du travail. Cette étude évalue ainsi les conditions budgétaires et économiques liées à la potentielle (future) mise en place d’un projet-pilote ‘Territoire Zéro Chômeur de longue durée’ (TZCLD) en Région de Bruxelles-Capitale au cours d’une période d’expérimentation de 5 ans, tout en garantissant la « philosophie » et les « principes fondateurs » de ce dispositif d’origine française de lutte contre l’exclusion professionnelle et/ou l’éloignement durable au marché du travail.

Évaluation de l’ensemble du dispositif de contrôle de la disponibilité des chômeurs, tel que mis en œuvre au sein du Forem

2019-11-10

Le contrôle de la disponibilité des chômeurs faisait partie des compétences fédérales « régionalisées » au 1er juillet 2014 dans le cadre de la sixième réforme institutionnelle de l’État (2012-2014). Cette régionalisation concernait, d’une part, la mise en œuvre des procédures de contrôle de la disponibilité (y compris l’octroi des sanctions y afférentes) et, d’autre part, l’octroi de dispenses à cette obligation de disponibilité sur le marché du travail. Au 1er janvier 2016, ces deux compétences ont été opérationnellement reprises par la Région wallonne et confiées à son service public de l’emploi déjà responsable des activités liées à l’accompagnement et à la formation des demandeurs d’emploi (Forem). Au regard des enjeux pour le Forem liés à cette régionalisation, cette étude évalue qualitativement le dispositif de contrôle de la disponibilité des chômeurs qui a été mis en place au sein du Forem, à partir d’exercices de benchmarking (théorique, empirique, institutionnel et juridique) et d’enquêtes de terrain (entretiens collectifs et individuels) réalisées auprès de parties prenantes des services publics de l’emploi en Belgique (Forem, Actiris, ADG et VDAB).

Heterogeneous Effects of Credit Constraints on SMEs’ Employment: Evidence from the European Sovereign Debt Crisis

2019-09-01

A growing literature has been examining how firms react to credit constraints by adjusting for this financial burden through a reduction in labor costs. Evidence on the topic shows
heterogeneous employment effects depend on a firm’s characteristics and the market where
the firm is active. This paper aims to extend the existing limited evidence by investigating
whether employment decisions of Belgian SMEs were affected by different types of credit
constraints during the European sovereign debt crisis. We exploit detailed Belgian matched
bank-firm data and use the variability in banks’ financial health following the 2008 crisis as an
exogenous determinant of firms’ access to credit. The results corroborate the hypothesis that
credit-constrained SMEs reduced their labor force in the aftermath of the 2008 crisis. Whereas employment effects were quite similar across different types of loan applications, the effects significantly diverged with regards to market demand and competition. SMEs facing negative demand shocks and fierce competition exhibited a higher tendency to reduce their labor force. In addition, this paper identifies the main strategy taken by SMEs to reduce labor costs. Although most firms adjusted via the extensive margin, the results indicate that SMEs were more likely to adjust via the intensive margin due to the temporary layoff scheme introduced by the Belgian government. This finding supports the hypothesis that short-term compensation programmes contribute to employee retention during recessions.